Monument corée du Sud

Les sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO en Corée du Sud

Chaque pays de par sa culture et sa richesse environnementales constitue un véritable héritage qu’il est important de préserver au fil des générations. Tous possèdent des lieux extraordinaires de par leur écosystème encore préservé, ou des sites historiques illustrant l’Histoire et l’essence de leur culture.

L’Organisation des Nations Unies pour l’éducation la science et la culture (UNESCO) œuvre depuis des années à préserver et protéger les patrimoines culturels et naturels à travers le monde. Ainsi,  la Corée du Sud compte 13 lieux culturels et 1 naturel inscrit au patrimoine mondial.

LES BIENS NATURELS

Île volcanique et tunnels de lave de Jeju

Jeju

Petite île située au sud du pays, elle est particulièrement appréciée des Coréens pour des vacances ou lunes de miel. Il s’agit d’une île volcanique avec de nombreux tunnels de lave semblables à des grottes. En plus de ses richesses naturelles, Jeju offre un écosystème incroyable et réputé en Corée. Elle est aussi populaire pour ses sentiers de randonnées, ses plages et ses cascades. Les lieux emblématiques à visiter sont : Hallasan, Seongsan Ilchulbong et le réseau des tunnels de lave du volcan Geomunoreum.

LES BIENS CULTURELS

Aires historiques de Baekje

Elles sont principalement situées dans la région montagneuse du centre-ouest de la Corée du Sud. Ces différents sites sont issus du royaume de Baekje (18 av. J.-C. à 660 apr. J.-C.) ; l’un des trois premiers royaumes de la péninsule coréenne.

On retrouve 8 vestiges historiques situés près des villes de Gongju, Buyeo et Iksan. À Gongju vous pourrez visiter la forteresse Gongsanseong et les tombes royales de Songsan-ri. La ville de Buyeo comprend la forteresse Busosanseong, les bâtiments administratifs Gwanbuk-ri, le temple Jeongnimsa, les tombes royales de Neungsan-ri et les remparts de Naseong. Enfin, à Iksan, vous pourrez découvrir deux sites : le site historique Wanggungni et le temple Mireuksaji.

Ensemble du palais de Changdeokgung

Situé à Séoul, ce palais fut construit par le roi Taejong qui ne souhaitait pas vivre dans le palais principal Gyeongbokgung. Ne manquez surtout pas de visiter le jardin secret (Huwon), véritable lieu naturel qui se trouve juste à côté du palais lors de votre visite. Il a été reconnu par l’UNESCO comme un « exemple exceptionnel d'architecture de palais et d'aménagement de jardins d'Extrême-Orient »

Forteresse de Hwaseong

Suwon Hwaseong

Non loin de Séoul, dans la ville de Suwon, se trouve la forteresse Hwaseong. Elle fut construite entre 1794 et 1796 en utilisant un mélange de styles traditionnels coréens et occidentaux qui lui a donc permis d’être beaucoup plus efficace. Aussi, elle apporte une réelle richesse culturelle puisqu’on ne retrouve pas ce genre d’édifices ailleurs en Corée.

Grotte de Seokguram et temple Bulguksa

Ces deux sites se situent dans la ville de Gyeongju dans le sud-est du pays. Le temple Bulguksa est considéré comme un véritable chef-d'œuvre de l'art bouddhiste dans le royaume de Silla (57 av. J.-C. – 935 apr. J.-C.) Non loin du temple se situe la grotte de Seokguram, connu pour son Bouddha et ses représentations de bodhisattvas, d'arhats et d'anciens dieux indiens ainsi que dix statues occupant les niches du mur de la grotte.

Namhansanseong

Située dans une zone montagneuse à 25 km au sud-est de Séoul, cette forteresse construite au début du VIIe siècle montre très clairement l'avancement des techniques de construction de châteaux influencées par le Japon et la Chine.

Sanctuaire de Jongmyo

Il s’agit d’un des sanctuaires confucéens les plus anciens et authentiques conservés de Corée durant la période de Joseon (1392–1897). Situé à Séoul, vous pourrez visiter ce lieu unique avec une visite guidée en anglais.

Sansa, monastère bouddhiste de montagne en Corée

Disséminés dans le sud de la péninsule coréenne. Ces monastères au nombre de sept (Tongdosa, Buseoksa, Bongjeongsa, Beopjusa, Magoksa, Seonamsa et Daeheungsa) furent construits durant la dynastie de Goryeo.

Seowon, académies néo-confucéennes coréennes

Aujourd’hui, neuf Seowons (instituts néoconfucéens qui se sont développés en Corée durant la dynastie Joseon) sont enregistrés à l’UNESCO. Ils sont situés principalement dans les parties centrales et méridionales de la péninsule coréenne. Si vous souhaitez les visiter, il s’agit de Sosu-seowon, Namgye-seowon, Oksan-seowon, Dosan-seowon, Piram-seowon, Dodong-seowon, Byeongsan-seowon, Museong-seowon et Donam-seowon.

Sites de dolmens de Gochang, Hwasun et Ganghwa

Même si on retrouve de nombreux Dolmens dans le monde entier, ceux de Corée présentent une spécificité. En effet, il y a une forte concentration de ces cercles de pierres dans les cimetières préhistoriques de Gochang, Hwasun et Ganghwa. Ils abritent chacun environ 100 dolmens.

Temple d’Haeinsa Janggyeong Panjeon, les dépôts des tablettes du Tripitaka Koreana

Haeinsa est l’un des temples bouddhistes les plus importants de Corée du Sud. Situé sur les pentes de la montagne Gaya, il est surtout connu pour le Tripitaka Koreana, plus grande collection de lois, traités et autres textes bouddhiques gravés sur des plaques en bois. Ces textes ont été gravés entre 1237 et 1248 sur plus de 80 000 tablettes. Elles sont aussi connues pour leur calligraphie remarquable et régulière.

Tombes royales de la dynastie Joseon

Les Tombes Royales de la Dynastie Joseon sont constituées de 40 tombes réparties sur 18 sites différents en Corée. Elles sont toutes situées dans la partie nord du pays. Construites durant plus de cinq siècles (de 1408 à 1966), elles servaient à honorer la mémoire des ancêtres, asseoir l’autorité royale, protéger les esprits ancestraux, etc. Ces lieux sont d'une beauté naturelle remarquable qu’on ne peut observer nulle part ailleurs.

Les sites : Donggureung Tomb Cluster (Guri), Gwangneung (Namyangju), Hongneung -Yureung (Namyangju), Jangneung (Gimpo), Samneung Cluster - Jangneung (Paju), Jangneung (Yeongwol), Olleung (Yangju), Sareung (Namyangju), Seo-oreung Cluster - Seosamneung Cluster (Goyang), Seolleung – Jeongneung – Jeongneung – Heolleung – Illeung – Taereung – Gangneung - Uireung (Séoul), Yeongneung - Yeongneung (Yeoju) et Yungneung - Geolleung (Hwaseong)

Villages historiques de Corée : Hahoe et Yangdong

Village de Yangdong

Les villages de Hahoe et de Yangdong sont situés dans le sud-est du pays, ils furent édifiés durant la dynastie Joseon (1392-1910). Ces villages sont abrités par des montagnes, à proximité d’une rivière et de champs agricoles. Hahoe et Yangdong sont considérés comme les villages historiques les plus représentatifs de Corée. Ce sont des exemples du mode de vie « yangban », de l'aristocratie et des traditions néo-confucéennes de l’époque.

Zones historiques de Gyeongju

Ancienne capitale du royaume Silla, Gyeongju est aujourd’hui encore la capitale traditionnelle du pays. De nombreux sites inscrits au patrimoine de l’UNESCO témoignent de sa richesse culturelle. On retrouve 52 biens culturels enregistrés notamment dans la zone du mont Nam, la zone de Wolseong, le parc des Tumulis très connu pour ses tombes royales, l’aire de Hwangnyongsa qui se compose de deux temples bouddhistes ainsi que l’aire de la forteresse de Sanseong.

 

Vous l’aurez compris, la Corée est un pays magnifique à découvrir avec de nombreux trésors dans tout le pays. N’hésitez pas à faire un tour sur notre blog KOREAN COFFEE BREAK pour plus d’infos pratique et culturelle pour organiser votre voyage.

Retour