Voyager en Colombie

Voyage Colombie

La Colombie est une destination de vacances particulièrement attractive en Amérique du Sud. Quelles sont les formalités administratives à accomplir ? Quand partir ? Quelles précautions prendre ? On vous explique tout.

Les formalités

Visa

Si vous disposez d’un passeport français et que votre séjour ne dépasse pas les 90 jours, alors vous n’aurez pas besoin d’un visa pour votre séjour en Colombie.

Cependant, il est nécessaire que vous remplissiez certaines conditions :

Vaccins

Bien que la vaccination contre la fièvre jaune ne soit pas obligatoire pour les ressortissants français, elle est recommandée si vous vous rendez dans certaines régions, comme l’Amazonas, et obligatoire si vous souhaitez visiter un parc national.

Selon les conditions de votre voyage et les endroits que vous souhaitez visiter, il est possible que d’autres vaccinations soient recommandées comme contre la typhoïde, les hépatites A et B, ou encore la rage.

Nous vous recommandons d’en discuter avec votre médecin traitant avant votre départ.

Assurance

Comme pour tout voyage à l’étranger, prévoir une assurance voyage est très fortement recommandé. C’est d’autant plus vrai qu’en Colombie, les infrastructures hospitalières en dehors des grandes villes ne sont pas toujours très bien équipées, et il vous faudra souvent vous diriger vers une clinique privée.

Quand partir en Colombie ?

Le pays est très proche de l’équateur et connaît donc un climat relativement stable et uniforme.

Depuis décembre jusqu’à mars, c’est la saison sèche. C’est également la période la plus populaire pour les vacanciers. Attention cependant, il n’est pas recommandé de choisir de partir entre la mi-décembre et la mi-janvier, car c’est un moment très apprécié des vacanciers colombiens.

D’avril à novembre, c’est la saison humide et le pays connaît à cette période de fortes précipitations.  Ce n’est pas une très bonne période pour les amoureux de la nature, car les glissements de terrains et inondations sont monnaie courante.

Notez que dans certaines régions, comme en Amazonie, peu importe la période de l’année que vous choisissez, l’humidité et la pluie sont constantes tout au long de l’année.

Quelles précautions prendre ?

Si vous souhaitez conduire au cours de votre voyage en Colombie, sachez qu’il est obligatoire de disposer d’un permis international. Certains voyageurs rapportent ne pas avoir eu de problèmes avec leur permis national, mais nous vous recommandons plutôt de jouer sur la prudence.

Sachez qu’en Colombie, il est interdit de conduire après avoir bu, contrairement à la France, c’est la tolérance Zéro qui s’applique.

Il est également important que vous sachiez qu’en cas d’accident, il est impératif que vous ne quittiez pas les lieux et que vous ne déplaciez pas votre voiture. Dans le cas contraire, vous pourriez être d’office considéré comme seul responsable.

Le relief en Colombie signifie que vous serez probablement affecté par le mal des montagnes, lequel tend à se manifester à partir de 2 500 mètres d’altitude, et est dû au mal d’oxygène qui se fait plus rare en altitude.

Il est recommandé pour l’éviter de s’acclimater progressivement et de limiter votre ascension journalière à 500 mètres.  

Certaines régions en Colombie sont déconseillées par l’ambassade française, pensez à vous rendre sur le site officiel afin de vous renseigner sur les récents développements et vous assurer que vous ne prenez pas de risques. On pourra notamment citer la frontière avec le Venezuela, l’Equateur ou encore le Panama.

En savoir plus sur Colombie
Retour